Aesthetic Tunisia
Accueil Plan du site Contact
English version
Chirurgiens plasticiens
Cliniques Les tarifs
Interventions esthétiques
Les hotels

Botox

Le Botox est une substance produite par la toxine botulique purifiée qui affaiblit les muscles qui causent les rides du haut du visage (front, rides du lion, pattes d’oie). VISTABEL est indiqué dans la correction temporaire des rides verticales intersourcilières modérées à sévères observées lors du froncement des sourcils, chez l’adulte de moins de 65 ans, lorsque la sévérité entraîne un retentissement psychologique important chez la patiente.

L’utilisation de VISTABEL n’est pas recommandée chez les personnes de moins de 18 ans Le traitement par VISTABLE doit être administré par des médecins ayant les qualifications adéquates, ayant une bonne expérience du traitement et disposant de matériel approprié VISTABEL.
L utilisation du BOTOX : VISTABEL ou la toxine botulique type A dans un but esthétique, reste le traitement des rides le plus pratique en chirurgie esthétique ; il est actuellement prouvé que son utilisation ne pressente aucun risque a court ou a long terme.
Sa meilleur indication reste les rides glabellaires plus comunement connues sous le nom de « ride du ion ».
Les rides frontales viennent ensuite, permettant d’avoir un front lisse.
Les rides periocculaires ou la patte d’oie présente une bonne indication.
Viennent ensuite les autres localisations qui restent des indications rares mais possibles quand les patientes refusent le laser ou la chirurgie :
Rides péribuccale,
Menton on « peau d’orange »,
Ride du cou.
Ce qu’il faut souligner c’est qu’il s’agit d’une correction temporaire, donc à renouveler tout les 4 à 6 mois.
La correction peut être incomplète car la peau est abîmée et présente déjà des fractures, qu’il est souhaitable de corriger avant afin d’optimiser le résultat.
Il faut obligatoirement en parler à votre médecin et lui demander conseil et ne pas le pratiquer dans les « BOTOX PARTY ».
Il s’agit d’un geste qui doit se pratiquer dans un lieu médicalisé, car quelques réactions aux produits ont pus être notées, un examen clinique soigneux doit être pratiqué avant d’injecter le produit.

Rides verticales intersourcilières dites glabellaires : on injecte 0,1 ml (4U) dans chacun des 5 sites d’injection : deux injections dans chaque muscle corrugator et une injection dans le muscle procerus, soit un dose totale de 20 U. Avant l’injection, placer fermement le pouce ou l’index sous le rebord orbitaire afin d’éviter l’extravasation sous le rebord orbitaire. L’aiguille devra être orientée vers le haut et vers la ligne médiane lors de l’injection. Afin de réduire les risques de ptôsis, éviter les injections à proximité du muscle releveur de la paupière supérieure, en particulier chez les patients dotés d’importants complexes abaisseurs des sourcils (depressor supercili). Les injections dans le muscle corrugator doivent être faites dans la partie centrale de ce muscle, au moins à un centimètre au-dessus de l’arcade sourcilière. Une amélioration de la sévérité des rides verticales intersourcilières (glabellaires) s’observe, en général, en une semaine après le traitement. L’effet du traitement a été démontré jusqu’à 4 mois après injection. L’intervalle entre deux traitements ne doit pas être inférieur à trois mois. Dans le cas d’un échec au traitement ou d’une diminution de l’effet suite à des injections répétées des méthodes de traitement alternatives doivent être employées.

En cas d’échec du traitement après une première séance, c’est à dire en l’absence, un mois après injection, d’amélioration significative par rapport au bilan initial, il y a lieu : d’analyser les causes de l’échec, qui peuvent être diverses : sélection des muscles injectés, dose insuffisante, technique d’injection, formation d’anticorps neutralisant la toxine ; de réévaluer la pertinence du traitement par la toxine botulinique A ; en l’absence d’effets indésirables lors de la première injection, pratiquer une deuxième injection comme suit :
ajuster la dose, en tenant compte de l’échec précédent
respecter l’intervalle de trois mois entre deux séances de traitement.

L’administration de doses trop rapprochées, ou trop élevées, peut se traduite par la formation d’anticorps, ce qui risque de conduire à une résistance au traitement. Ceci peut limiter l’efficacité de traitements ultérieurs avec la neurotoxine botulinique de type A dans l’autres indications.
L’utilisation de VISTABEL n’est pas recommandée chez les personnes de moins de 18 ans et chez les patients de plus de 65 ans.

D’après les résultats des essais cliniques, le taux de patients risquant de présenter un effet indésirable après traitement par VISTABEL est de 23,5% (placebo : 19,2%). Ces effets secondaires peuvent être associés au traitement, à la technique d’injection ou aux deux. En générale, les effets indésirables s’observent dans les premiers jours qui suivent l’injection et sont transitoires. La plupart des effets secondaires rapportés étaient de gravité légère à modérée. L’action pharmacologique attendue de la toxine botulinique est une faiblesse musculaire locale. L’apparition d’un ptôsis qui peut être dû à la technique d’injection correspondrait à l’action pharmacologique de VISTABEL. Comme pour toute injection, on peut observer une douleur/brûlure/piqûre, un œdème et/ou un hématome au lieu de l’injection.

Le tarif moyen pour opération de botox en Tunisie avec une prise en charge totale de Aesthetic Tunisia est de 225 €.

Si vous êtes intéressé(e) par une intervention à base de botox en Tunisie , contactez nous ou remplissez le formulaire de devis gratuit, une conseillère vous appelera dans la journée pour répondre à toutes vos questions.

 

Devis gratuit

Rappelez moi gratuitement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
Designed By Dot Trafic